Les règles du Monopoly

Les règles officielles du Monopoly

Objectif

L’objectif du jeu est de devenir le joueur le plus riche par l’achat, la location et la vente de propriété et d’amener vos adversaires à la faillite.

Materiel

L’équipement se compose d’une planche, de 2 dés, des jetons, de 32 maisons et de 12 hôtels. Il y a 16 cartes chance et 16 cartes communauté, une carte pour chaque propriété (28 au total) et de l’argent (7 coupures, plus de 30 copies de chaque).

Préparation

  • Placer le plateau sur une table
  • Mettre les cartes Chance et Communauté mélangées face cachée sur les espaces qui leur sont alloués sur le plateau
  • Chaque joueur choisit un jeton pour le représenter lors de ses déplacements autour du plateau
  • Chaque joueur reçoit 1 500 € répartis comme suit :
    • 2x 500 €
    • 4x 100 €
    • 1x 50 €
    • 1x 20 €
    • 2x 10 €
    • 1x 50 €
    • 1x 20 €
    • 2x 10 €
    • 1x 5 €
    • 5x 1 €
    • Tout le reste de l’argent et autres propriétés vont à la Banque

billet monopoly

Banquier

Sélectionnez comme banquier un joueur/bénévole qui fera également commissaire-priseur. Si le banquier joue dans le jeu, il/elle doit garder ses fonds personnels séparé de ceux de la Banque.

La Banque

Outre son argent la Banque détient les cartes des rues et les maisons et hôtels avant leur achat et utilisation par les joueurs.

La Banque paie les salaires (200 € pour le passage de la case départ) et les bonus.

Elle vend aux enchères des propriétés et distribue leurs titre de propriété ; Elle vend les maisons et les hôtels pour les joueurs et prête de l’argent lorsque requis sur les hypothèques.

La Banque perçoit toutes les taxes, amendes, prêts et intérêts, ainsi que le prix de tous les biens immobiliers qu’elle vend aux enchères. La banque ne “fait jamais faillite”. Si la Banque est à court d’argent, elle peut émettre autant de fonds que nécessaire sur n’importe quel morceau de papier ordinaire.

Le jeu

Chaque joueur lance à son tour les dés. Le joueur avec le plus haut total démarre le jeu. Il place son jeton sur le coin marqué “GO”, lance les 2 dés, déplace son pion dans le sens de la flèche du nombre de case indiqués par les dés. Après il/elle a terminé son jeu, le tour de jeu passe à sa gauche (sens horaire). Les jetons restent sur la case et procéder à partir de ce point au tour suivant.

Deux ou plus de deux jetons peuvent reposer sur le même cases au même moment. En fonction de la case que son jeton atteint, le joueur peut avoir le droit d’acheter des biens immobiliers ou d’autres propriétés ou être obligé de payer un loyer, payer des impôts, tirer une carte chance ou communauté etc.

Doubles

Si un joueur lance des doubles, il déplace son jeton comme d’habitude, la somme des deux dés, et est assujetti à tous les privilèges ou pénalités relatifs à l’espace sur lequel il atterrit.

Il a alors le droit de relancer les dés une deuxième fois. Il relance et déplace son jeton.

Si un joueur lance des doubles trois fois de suite, il déplace immédiatement son jeton dans l’espace “En prison”.

Départ

Chaque fois qu’un jeton atterrit ou passe par-dessus départ, que ce soit en jetant les dés ou en tirant une carte, le banquier paie au joueur un salaire de 200 €.

Les 200 € ne sont payés qu’une seule fois à chaque fois autour de la planche.

Cependant, si un joueur qui passe le départ sur le jet d’un dé atterrit 2 cases au-delà sur le Coffre de la communauté, ou 7 cases au-delà sur la Chance, et tire la carte “Avance au Départ”, il ramasse 200 € pour passer le départ la première fois et 200 € pour l’atteindre la deuxième fois par des instructions sur la carte.

Acheter une propriété

Chaque fois qu’un joueur atterrit sur une propriété non possédée, le joueur peut acheter cette propriété à la Banque à son prix imprimé.

Le joueur reçoit la carte de titre de propriété et la place face visible devant lui.

(S’il ne souhaite pas acheter le bien, il est immédiatement vendu aux enchères par le banquier au plus offrant. L’acheteur paie à la Banque le montant de l’enchère en espèces et reçoit la carte de titre de propriété pour ce bien. Tout joueur, y compris celui qui a refusé l’option d’achat au prix imprimé, peut enchérir. Enchères peut commencer à n’importe quel prix.)

Paiement du loyer

Lorsqu’un joueur atterrit sur une propriété appartenant à un autre joueur, le propriétaire perçoit le loyer du joueur conformément à la liste imprimée sur la carte de titre de propriété qui lui est applicable.

Si la propriété est hypothéquée, aucun loyer ne peut être perçu. Lorsqu’une propriété est hypothéquée, sa carte de titre de propriété est placée face cachée devant le propriétaire.

C’est un avantage de détenir toutes les cartes de titre de propriété dans un groupe de couleur parce que le propriétaire peut alors facturer un double loyer pour les propriétés non améliorées dans ce groupe de couleur. Cette règle s’applique aux propriétés non hypothéquées, même si une autre propriété de ce groupe de couleur est hypothéquée.

Il est encore plus avantageux d’avoir des maisons et des hôtels sur les propriétés parce que les loyers sont beaucoup plus élevés que pour les propriétés non améliorées.

Le propriétaire ne peut pas percevoir son loyer s’il ne le demande pas avant que le joueur suivant lance les dés.

Chance et communauté

Quand un joueur atterrit sur l’un de ces cases, il/elle prend la carte du haut de la pioche indiquée, suit les instructions et retourne la carte face cachée au bas de la pioche. La carte “Sortir de prison” est conservée jusqu’à ce qu’elle soit utilisée, puis retournée au fond du paquet. Si le joueur qui tire au sort ne souhaite pas l’utiliser, il peut le vendre, à tout moment, à un autre joueur à un prix acceptable pour les deux.

Impôt sur le revenu

Lorsqu’un joueur atterrit sur “Impôt sur le revenu”, il doit payer l’impôt de 200 € à la Banque.

Prison

Un joueur atterrit en prison quand :

  1. Son jeton atterrit dans l’espace marqué “ALLER EN PRISON”
  2. Il tire une carte marquée “ALLER EN PRISON”
  3. Il lance trois fois de suite des doubles.

Lorsqu’un joueur est envoyé en prison, il ne peut pas recevoir 200€ de salaire pour ce coup car, peu importe où se trouve son jeton sur le plateau, il doit le déplacer directement en prison.

Son tour se termine lorsqu’il est envoyé en prison. Si un joueur n’est pas “envoyé en prison” mais qu’il atterrit dans le cours normal du jeu sur cet case, il est juste “En visite”, n’encourt aucune pénalité, et avance de la manière habituelle sur son prochain jet.

Un joueur sort de prison lorsqu’il :

  1. Lance des doubles sur l’un de ses trois tours suivants, s’il réussit à le faire, il avance immédiatement le nombre d’espaces indiqués par son double, même s’il a lancé des doubles, il ne prend pas un autre tour
  2. Utilise la carte “Sortir de prison gratuitement” s’il en a une
  3. Achete la carte “Sortir de prison gratuitement” d’un autre joueur et la jouer
  4. Payer une amende de 50 € avant de lancer les dés lors de l’un ou l’autre de ses deux tours suivants.
  5. Si le joueur ne lance pas le double à son troisième tour, il doit payer l’amende de 50 €. Il/elle sort alors de prison et avance immédiatement le nombre de cases indiquées par son jet.

Même s’il est en prison, un joueur peut encore acheter, vendre ou hypothéquer une propriété, acheter ou vendre des maisons et des hôtels, faire des échanges et percevoir des loyers.

Stationnement gratuit

Un joueur qui atterrit sur cet espace ne reçoit pas d’argent, de biens ou de récompenses de quelque nature que ce soit. Ce n’est qu’un lieu de repos “libre”.

Maisons

Lorsqu’un joueur possède toutes les propriétés d’un groupe de couleur, il peut acheter des maisons de la Banque et les construire sur ces propriétés.

S’il achète une maison, il peut la mettre sur n’importe laquelle de ces propriétés. La prochaine maison que le joueur achète doit être érigée sur l’une des propriétés non améliorées de ce groupe de couleurs ou de tout autre groupe de couleurs qu’il/elle possède.

Le prix que le joueur doit payer à la Banque pour chaque maison est indiqué sur sa carte de titre de propriété pour la propriété sur laquelle il érige la maison.

Le propriétaire peut toujours percevoir un double loyer d’un adversaire qui atterrit sur les propriétés non améliorées de son groupe de couleur.

En suivant les règles ci-dessus, un joueur peut acheter et ériger (à tout moment pendant son tour ou entre deux tours) autant de maisons que son jugement et sa situation financière le permettent. Mais le joueur doit construire uniformément, c’est-à-dire qu’il ne peut pas construire plus d’une maison sur une propriété de n’importe quel groupe de couleur avant d’avoir construit une maison sur chaque propriété de ce groupe.

Il peut alors commencer sur la deuxième rangée de maisons, et ainsi de suite, jusqu’à une limite de quatre maisons par propriété. Par exemple, il ne peut pas construire trois maisons sur une propriété s’il n’a qu’une seule maison sur une autre propriété de ce groupe. Comme un joueur construit de façon égale, il/elle doit aussi se répartir de façon égale lorsqu’il/elle vend des maisons à la Banque.

Hôtels

Quand un joueur a quatre maisons sur chaque propriété d’un groupe de couleur complet, il peut acheter un hôtel à la Banque et l’ériger sur n’importe quelle propriété du groupe de couleur. Il/elle rend les quatre maisons de cette propriété à la Banque et paie le prix de l’hôtel tel qu’indiqué sur la carte de titre de propriété.

Un seul hôtel peut être érigé sur une même propriété.

Pénurie de bâtiments

Lorsque la Banque n’a pas de maisons à vendre, les joueurs souhaitant construire doivent attendre qu’un autre joueur fasse demi-tour ou vende ses maisons à la Banque avant de construire.

S’il y a un nombre limité de maisons et d’hôtels disponibles, et que deux joueurs ou plus souhaitent acheter plus que la Banque, les maisons ou les hôtels doivent être vendus un à la fois aux enchères au plus offrant. Chaque enchère maison/hôtel commence au prix de la maison/hôtel au prix le plus bas désiré pour l’achat parmi les joueurs enchérisseurs.

Vendre/négocier un bien immobilier

Les propriétés non améliorées, les chemins de fer et les services publics (mais pas les bâtiments) peuvent être vendus ou échangés à n’importe quel joueur comme une transaction privée pour n’importe quel montant que le propriétaire peut obtenir.

Cependant, aucune propriété ne peut être vendue à un autre joueur si des bâtiments se trouvent sur des propriétés de ce groupe de couleur. Tout immeuble ainsi situé doit être revendu à la Banque avant que le propriétaire puisse vendre ou échanger tout bien de ce groupe de couleur.

Les maisons et les hôtels peuvent être revendus à la Banque à tout moment pour la moitié du prix payé.

Toutes les maisons d’un groupe de couleurs doivent être vendues une par une, uniformément, à l’inverse de la manière dont elles ont été érigées.

Tous les hôtels d’un groupe de couleurs peuvent être vendus en une seule fois. Ou bien ils peuvent être vendus une maison à la fois (un hôtel équivaut à cinq maisons), de manière égale, à l’inverse de la manière dont ils ont été érigés.

Hypothèques

Les propriétés non améliorées peuvent être hypothéquées par l’entremise de la Banque en tout temps.

Avant qu’une propriété améliorée puisse être hypothéquée, tous les bâtiments sur toutes les propriétés de son groupe de couleur doivent être revendus à la Banque à moitié prix. La valeur de l’hypothèque est imprimée sur chaque carte de titre de propriété.

Aucun loyer ne peut être perçu sur les propriétés hypothéquées ou les services publics, mais le loyer peut être perçu sur les propriétés non hypothéquées du même groupe de couleur. Afin de lever l’hypothèque, le propriétaire doit payer à la Banque le montant de l’hypothèque majoré d’un intérêt de 10 %.

Lorsque toutes les propriétés d’un groupe de couleur ne sont plus hypothéquées, le propriétaire peut commencer à racheter les maisons à leur plein prix. Le joueur qui hypothèque la propriété en conserve la possession et aucun autre joueur ne peut la garantir en levant l’hypothèque de la Banque.

Toutefois, le propriétaire peut vendre ou échanger cette propriété hypothéquée à un autre joueur à n’importe quel prix convenu. Le nouveau propriétaire peut lever l’hypothèque immédiatement, s’il le désire, en remboursant l’hypothèque plus 10 % d’intérêts à la Banque. S’il ne résilie pas l’hypothèque immédiatement, il doit payer à la banque un intérêt de 10% lorsqu’il achète/reçoit la propriété hypothéquée, et s’il lève l’hypothèque plus tard, il doit payer à la Banque un intérêt additionnel de 10% ainsi que le montant de l’hypothèque.

Faillite

Un joueur est en faillite lorsqu’il doit plus qu’il ne peut payer à un autre joueur ou à la Banque. Si sa dette est envers un autre joueur, il doit remettre à ce joueur tout ce qu’il a de valeur et se retirer du jeu.

Dans le cadre de ce règlement, s’il est propriétaire de maisons ou d’hôtels, il doit les restituer à la Banque en échange d’argent à hauteur de la moitié du montant payé et cet argent est remis au créancier.

S’il a hypothéqué un bien, il remet également son bien à ce créancier, mais le nouveau propriétaire doit payer immédiatement à la Banque le montant des intérêts sur le prêt, soit 10 % de la valeur du bien.

Une fois que le nouveau propriétaire l’a fait, il peut, à son gré, payer le capital ou détenir la propriété jusqu’à une date ultérieure à laquelle il peut résilier l’hypothèque. S’il détient des biens de cette façon jusqu’à un tour ultérieur, il/elle doit payer les intérêts à nouveau lorsqu’il/elle lève l’hypothèque.

Si un joueur doit à la Banque, au lieu d’un autre joueur, plus que ce qu’il peut payer (en raison de taxes ou de pénalités), même en vendant ses bâtiments, en hypothéquant sa propriété ou en vendant ou en échangeant avec d’autres joueurs, il doit remettre tous ses biens à la Banque.

Dans ce cas, la Banque vend immédiatement aux enchères tous les biens ainsi pris, à l’exception des bâtiments. Un joueur en faillite doit immédiatement se retirer du jeu. Le dernier joueur qui reste dans le jeu gagne.

Divers

La Banque ne peut prêter de l’argent à un joueur qu’en hypothéquant un bien immobilier. Aucun joueur ne peut emprunter à ou prêter de l’argent à un autre joueur.

 
shares